Musée de Bandjoun
Exposition permanente
Le pays et les hommes
Mythes, légendes et histoire
Royaume et société
Sociétés secrètes et religions
Création
Bandjoun hier, aujourd’hui et demain
Itinéraires de la memoire collective
Informations

Le pays et les hommes

Le pays

Bandjoun est localisé dans la province de l'Ouest-Cameroun et couvre plus de 3/4 du département du Koung-khi. Il occupe deux secteurs différents. Le premier est une zone basse (900 à 1100m d'altitude), peu vaste et presque vide, longeant sur près de 28 km le fleuve Noun. On y pratique à la fois les cultures et la chasse. Le deuxième secteur le plus vaste est le haut plateau (1500m d'altitude) dominant de 300 à 500 m de dénivellement la vallée du Noun. Il est modelé en collines aux sommets arrondis entre lesquelles les cours d'eau ont creusé un réseau de vallées, souvent à fond marécageux, où prolifèrent les palmiers-raphia, si utiles à la construction, l'alimentation et la fabrication d'objets.  
    Un paysage de Bandjoun

  Le climat est tropical à deux saisons (l'une pluvieuse, l'autre sèche).
Il est remarquable par sa fraîcheur et sa salubrité (sauf dans la vallée du Noun).
Les précipitations sont importantes (plus de 1 600 mm de pluies par an).
Alors que savanes, bocages et prairies occupent le plateau, les forêts galeries s'observent le long des rivières et du fleuve Noun. Lacs de cratère, chutes et rochers sont des lieux de culte et le cadre de légendes inquiétantes.
La région fut autrefois très giboyeuse et le fondateur de Bandjoun était lui-même un grand chasseur d'éléphants.
Le fleuve Noun    

Les hommes

Le royaume de Bandjoun (gung a djo), capitale de l'art et principal centre culturel du plateau bamiléké, compte plus de 150 000 habitants (y compris la diaspora) pour une superficie de 264 km². C'est l'une des quelques centaines d'unités territoriales et politiques de nature monarchique, indépendante, de tailles variables, qui se sont progressivement formées depuis environ six siècles dans la région des hauts plateaux volcaniques de la partie occidentale du Cameroun et dénommée Grassland (ou Grassfield).  
    Cérémonie à Bandjoun

  La langue des Bandjoun est le ghomala' qui appartient au Bamiléké central, une subdivision du Grassfield de l'Est, une des langues bantu du Cameroun occidental. Les langues contemporaines ne sont en fait que le résultat d'une longue diversification sur place, se chiffrant en millénaires, d'une langue unique de base, datant d'au moins 5 000 ans, d'une population d'autochtones, les proto-bantus.
Un groupe de femme descend vers la résidence royale    

     
   
     

Tête d’hippopotame

[ Page supérieure ]

Home Les quatre musées Le projet Musée de Baham Musée de Bandjoun Musée de Mankon Musée de Babungo
bandjoun@museumcam.org Copyright 2005 C.O.E. Powered by SYNUS